Aller au contenu
Accueil » Blog » Sexisme anti-hommes?

Sexisme anti-hommes?

À la base, j’avais écrit ce texte pour parler de ce même, publié sur mon compte Instagram. Mais le texte a explosé la limite de caractères de Instagram, donc voici le fruit de ma réflexion du soir, à propos du sexisme anti-hommes. Ce texte est très spontané, donc il se peut que certaines idées ne tiennent pas vraiment la route. Je te demanderai donc de l’indulgence. J’ai juste couché à l’écrit une pensée qui m’a traversé la tête. Évidemment, je n’ai donc pas pris le temps de faire des recherches afin d’étayer mes propos. Vive la spontanéité et les articles à chaud !

Je corrige : « Quand on explique Ă  un homme convaincu de l’existence du sexisme anti-hommes le sexisme anti-hommes n’existe pas. Â»

En revanche, je suis d’accord sur une chose: oui, des hommes souffrent. Mais pas Ă  cause de ce prĂ©tendu sexisme. Mais plutĂ´t Ă  cause du patriarcat qui est super toxique mĂŞme pour eux. Parce qu’être un homme sensible quand la sociĂ©tĂ© te demande d’être un ✨bonhomme✨, ĂŞtre sentimental quand on attribue cet aspect au genre fĂ©minin… par exemple, ça peut faire du mal. Mais ce n’est pas du sexisme. C’est le rĂ©sultat du système patriarcal.

Pour les hommes convaincus de souffrir de sexisme anti-hommes, remettons les choses dans leur contexte. Est-ce que ces hommes ne font pas partie du groupe social qui opprime les femmes? Est-ce que ce n’est pas finalement qu’un retour de bâton? Parce qu’une femme, à cause des actions nocives de plusieurs hommes qu’elle aura connu dans sa vie, sera forcément méfiante à l’égard des hommes. Et ça se comprend. C’est légitime.

Alors oui, peut être que toi, homme blessé par ce que tu appelles du sexisme anti hommes, peut être que tu en as marre de subir la haine des femmes à cause de connards. De prendre pour les autres. Je peux comprendre ce sentiment. Mais si tu n’es absolument pas problématique, peut-être que tu ne devrais même pas te sentir visé, parce que tu sais que tu sauras faire la différence, que tu seras safe pour celle qui se méfie?

Je sais pas. Je réfléchis parfois, et je me pose des questions. Parce que je ne peux pas me mettre à la place des hommes concernés.

Mais en tant que femme qui a subi beaucoup de sexisme, je peux te dire, d’expĂ©rience, que ce que tu ressens, ce n’est pas la consĂ©quence du sexisme « anti hommes Â». Cela peut ĂŞtre Ă©ventuellement la consĂ©quence du patriarcat, ou le retour de bâton de femmes qui ont juste peur, justement Ă  cause du sexisme ordinaire qu’elles subissent au quotidien.

Il y a plein de livres qui peuvent t’éclairer sur le sujet, quel que soit ton genre. Je pense notamment au livre et au podcast Les Couilles sur la Table, de Victoire Tuaillon, qui parle avec beaucoup de justesse de masculinités. L’essai Moi les hommes, je les déteste de Pauline Harmange est aussi une excellente référence.

Et toi, tu crois que le sexisme anti hommes existe? Que penses tu de tout ça?

Image en avant: Photo de olia danilevich provenant de Pexels

Commentaires

  1. Je comprends bien mais il va falloir alors qu’on m’explique comment je faisais pour ĂŞtre ultra sexiste envers les autres mecs quand j’Ă©tais au collège.

    1. Bonjour. Je t’invite à relire l’article dans son intégralité. Je pense que tu ne l’as pas compris. Le sexisme envers les hommes n’existe pas, c’est tout le sujet.

      1. Sauf qu’Ă©videmment que si.
        DĂ©jĂ  car l’ĂŞtre humain et la sociĂ©tĂ© marche de telle façon qu’il y aura forcĂ©ment de la discrimination envers tout et n’importe quoi. Les impacts, l’Ă©chelle, le cĂ´te systĂ©matique… tout ça change, mais il y aura forcĂ©ment des cas de discrimination pour n’importe quelle discrimination. Des injustices, jugements, autres… C’est vrai pour strictement tout, et nier ça c’est rater une règle pourtant très simple : tout absolutisme est faux. Rien n’est strictement quelque chose. Je comprends l’idĂ©e, mais lĂ  tu parles de ce dont certains parlent de manière gĂ©nĂ©rale. Ce qu’il aurait fallu mettre c’est que ce dont ils se plaignent n’en est pas, pas que ça n’existe pas. Car il y en aura forcĂ©ment, et nier leur existence totalement c’est littĂ©ralement insulter ces personnes qui la subissent, quelque soit la discrimination, quelque soit le nombre de personnes concernĂ©es…
        Et sur mon propos, si j’Ă©tais sexiste, et je le sais. Je voyais de manière gĂ©nĂ©rale les autres mecs comme des gros cons violents, qui faisaient que oĂą se taper dessus ou insulter les filles. Je l’Ă©tais carrĂ©ment, et je l’assume, j’Ă©tais un petit con, je le sais, Ă  bien des Ă©gards, et donc je sais que si je pouvais l’ĂŞtre ça veut dire que d’autres peuvent l’ĂŞtre, et que d’autres personnes peuvent penser comme moi.

        1. Quelle lourdeur. Il est quasi 22h, j’ai clairement la grosse flemme de lire. Juste: je ne te dois pas le débat. Tu brasses du vent, personne ne lira ton commentaire. Que tu sois pas d’accord est une chose, mais demande toi pourquoi. Sur ce, je bloque ton IP parce que tu es d’une lourdeur très masculine.

Nouveau commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.